Pompidou à Metz, petites anecdotes architecturales

Petite anecdote rigolote sur le Centre Pompidou de Metz. L’inspiration des architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines pour ce projet a été ce joli chapeau chinois tressé que vous pouvez voir en bas à gauche. Résultat : des poutres de bois tressées comme armature du bâtiment (en haut à droite).

J’ai un gros faible pour le travail effectué sur la continuité de l’espace public. Les fenêtres/portes que vous pouvez voir sur la photo en bas à droite ressemblent à des portes de parking dans le hall d’entrée du musée. En effet elles s’ouvrent et se ferment à volonté. Ainsi on ne sait plus où l’espace public se termine et où commence l’espace musée. Autrement dit l’espace du musée est public. C’est du grand art.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s