Le Rosa Bonheur (ou la pelouse du parc des Buttes Chaumont)

Paris by V. Envoyée en mission par notre nouvelle blogueuse préférée, moi, V., je suis là pour vous faire partager mon Paris de nuit ou « les folles nuits d’une fille branchée » ( !!) dixit notre blogueuse.  

Aussi, samedi dernier, je me trouvais conviée à une soirée au Rosa Bonheur. On me promettait une charmante guinguette au cœur des Buttes Chaumont dénommée ainsi en hommage à cette féministe, Marie-Rosalie Bonheur, peintre animalier du 19e, amoureuse de nature et dotée d’un bagout digne d’une Olympe de Gouges et d’une Emilie Du Chatelet réunies.

Malheur m’en a pris ! Sur les coups de 20h, du haut de mes talons mellow yellow, j’entreaperçois une queue semblable à celle qu’on a tous fait (de gré ou de force) à la fin des années 90 pour monter dans « le temple d’indiana jones » (à l’envers) à Disneyland Paris.

Pour autant, l’endroit tenait ses promesses : un lieu ouvert et coloré qui perpétue la tradition populaire de la guinguette où chacun déguste apéros, produits bio du terroir et papillonne en plein air. En prime, le Rosa n’a pas d’engagé que le nom puisqu’il développe des actions écolos (gobelets en maïs) et sanitaires en tant que signataire de la charte « fêtez clairs » pour prévenir la consommation de drogues.

Peu importe : les Buttes Chaumont regorgent de pelouses interminables où il fait bon pique-niquer en cette fin d’été sur fond de flore japonisante. Passez au monop’ de la Place des Fêtes, emportez paté, pinot blanc et si possible guirlandes illuminées pour l’effet guinguette, lachez vos mellow, enfilez vos bensimon, et recréez votre Rosa Bonheur entre amis. Parenthèse enchantée qui se terminera à 21h, heure du coup de sifflet de notre pittoresque gardien de la Ville de Paris.

Moralité : courez-y mais optez pour un horaire postprandial, 17h pétante ou consolez-vous sur les pelouses.

V.

PS : comme fond sonore , restez raccord avec « le petit vin blanc », chansonnette des années 40, surnommée « la plus joyeuse chanson à boire du répertoire français «  (et autre nom de la ville de Barbe Rousse !) :  

Pour plus d’infos : http://www.rosabonheur.fr/

Publicités

Une réponse à “Le Rosa Bonheur (ou la pelouse du parc des Buttes Chaumont)

  1. Pour les incultes comme moi, la ville du petit vin blanc, c’est Nogent-sur-Marne ! Je me permets de préciser puisque de toutes façons Barbe Rousse déménage : )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s