Accident grave de voyageur

« Mesdames, Messieurs, nous sommes arrêtés en pleine voie, merci de ne pas forcer l’ouverture des portes. »

« Mesdames, Messieurs, en raison d’un incident de voyageur, nous sommes momentanément arrêtés en pleine voie ».

« Mesdames, Messieurs, en raison d’un voyageur sous la rame précédente, nous allons procéder à l’évacuation. Merci de ne pas paniquer ».

Les portes s’ouvrent. Barberousse saute le mètre vingt qui le sépare du sol, aide une dame à faire de même (galant le jeune homme) et marche à pied pendant 200 mètres, dans le noir et les fous rires (il paraît), jusqu’à rejoindre la station Ledru-Rollin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s