(Presque) toutes les stations de métro en une chanson

Un clin d’oeil à ma copine future jeune institutrice qui a vécu à Buzenval pendant des années et qui adore les soirées déguisées sur le thème des stations de métro (« Mais si, c’est génial. Tu peux faire Porc Royal, ou venir avec une Glacière, ou en Porte-maillot…).

Les paroles de la chanson  de Pierre Perret :

« La petite Madeleine que j’ai connue à Saint-Lazare
Je l’ai Choisy pour son superbe Corvisart
Elle avait le Saint-Placide et un sacré Buzenval
Elle avait tout un Arsenal
Je craignais que ce fût une Fille-Du-Calvaire
Auquel cas faut s’ méfier du Chardon-Lagache
Et pour pas garder Lamarck, l’eût fallu qu’jaille à Pasteur
Moi pour Suffren non Bercy

Elle me répond qu’elle s’en tamponne le Froissart
Vu qu’elle avait plusieurs amants qui la Courcelles
Le Père-Lachaise, Louis-Blanc, Bolivar, Richard Lenoir
Ce qui fait avec George Cinq
J’ suis Censier avoir un beau Menilmontant
Et comment obligado son Beaugrenelle
J’y propose la Botzaris, elle se porte Volontaires
Et, précise-t-elle, j’ai Sablons

C’est la Gaîté, nous Levallois dans mon Dupleix
Elle me dit Issy je vis avec Etienne-Marcel
Que tu me Défense le Sentier que tu prennes la Chapelle
De Toute Façon Marcel-Sembat
Elle se met Sully présente la Tour-Maubourg
Mais je descends aussitôt à Poissonnière
Là le nez me Châtillon, ça sentait le Caulaincourt
Bref j’étais pas à Bel-Air

Prêts au Combat enfin nous nous dé-Mabillon
Mais Passy vite qu’elle me dit vous Pernety
Avant d’éteindre la Laumière, laisse-moi ôter mon Pantin
Espèce de pauvre Gambetta
Pour montrer que je n’ suis pas un Invalides
Je lui Saint-Philippe-Du-Roule une Peletier monstre
Et d’un vieux coup de Rambuteau je lui arrache un cri Denfert
Ah quel Sulpice, mes amis

Par malheur elle avait le Goncourt, sa Motte-Piquet
Avouez qu’Saint-Cloud à s’Dugommier le Jules-Joffrin
Son p’tit Chaligny-Faidherbe était bien trop Billancourt
Elle demeurait une vrai Glacière
Elle Opéra un vrai changement la Réaumur
L’en Brochant en Chevaleret entre La Fourche
Et la Muette à l’Anvers aussitôt je lui Bourg-La-Reine
Jusqu’à temps qu’elle en Picpus

Vingt Dieux qu’ Ségur t’as un Jourdain mais c’est Duroc
Que c’est Plaisance dit-elle en saisissant Montreuil
Elle me Monge les Boulets, Elle me Pompe le Boucicaut
Elle me Télégraphe un jour la Bonne-Nouvelle
Elle avait oublié de prend’ sa Bastille
Elle attendait ses Ranelagh, elle a eu la Butte-Chaumont
Et c’est le p’tit Edgar-Quinet »

Publicités

3 réponses à “(Presque) toutes les stations de métro en une chanson

  1. Je viens avec une Glacière ! obligé ;p

  2. Toi par contre c’est beaucoup plus compliqué….Ah si tu chopes un déguisement du philosophe Pascal ! Ah ouais mais non en fait c’est pas une station de métro, ok je sors.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s