Parisindiens

Barberousse n’a pas pu voter aux dernières élections car il est encore inscrit sur les listes des Français à l’étranger – alors que ça fait bien deux ans qu’il est rentré mais passons.

C’était donc grillé pour les présidentielles mais pour les législatives, les expats peuvent voter par internet. On surfe on the web pour se renseigner un peu plus sur le sujet et là, paf, on tombe sur un article paris.fr à faire chavirer mon coeur de helpless romantic. Once upon a time there was…

Un couple de Parisiens pour qui le « chemin était tout tracé » : grandes écoles, une vie facile dans la capitale française, la semaine au boulot, le week-end aux expos. Mais les tourteraux  se la jouent Darjeeling limited, tombent amoureux de l’Inde et s’installent à Bombay. Il est avocat, elle bosse dans l’humanitaire. C’est aussi glamour que The constant gardener et en plus ça finit mieux parce qu’ici pas de complot, juste une envie folle de vivre de ce qu’ils aiment. Le couple s’associe à un troisième compère et monte la première crêperie de Bombay. Et ça marche du tonnerre. Leur vie est un scénario dont même (B)hollywood n’avait pas osé rêver. Je vois très bien Nathalie Portman camper le rôle d’Antonia (hommage au court-métrage qui précède Darjeeling…), par contre quel acteur pour le rôle masculin ? Oh. Je suis sûre qu’il n’y a pas à chercher bien loin.

Toute leur histoire sur paris.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s