Archives de Tag: Bande dessinée

Le New-Yorker, une exposition

Trop de monde au Grand Palais pour aller voir Hopper ? Direction la petite galerie Martel pour partir à la redécouverte des couvertures du New-Yorker. Je dis bien REdécouverte. La galerie Martel n’est pas un musée mais une galerie et n’a pas vocation à créer une exposition sur l’histoire ou la spécificité du New-Yorker.*

Les pièces présentées à la galerie sont très récentes. On y retrouve la couverture de Falconer publiée cette année au moment de la fashion week ou le désormais classique de Spiegelman (l’auteur de Maus) publié à la suite du 11 septembre.

Falconer pour le New-Yorker du 10 septembre 2012. Pour tous les clins d’œil que vous n’aurez pas vus dans cette couv’, consultez http://www.newyorker.com/online/blogs/culture/2012/09/cover-story-quintessential-fashion.html#slide_ss_0=1

Septembre 2001, Spiegelman dessine l’horreur des Twin Towers

On regrette de n’y trouver aucune couverture de Adrian Tomine ou de Daniel Clowes mais les plus riches d’entre vous sècheront leurs larmes en s’offrant une sérigraphie ou un original signé par l’auteur (comptez entre 900 et 23 000 euros d’après le site de la galerie).

Ma couverture préférée, « Two birds » de Adrian Tomine en 2004

Tanguy vu par Daniel Clowes en 2010

Pour plus d’info : La galerie Martel, 72 rue Martel dans le 10ème, ouverte du mardi au samedi de 14h30 à 19h et en ligne sur www.galeriemartel.com

* Si vous êtes dans cette optique, consulter plutôt l’excellent livre de Mankoff, le directeur artistique du magazine, intitulé L’humour new-yorkais – qui, vous l’aurez compris, aurait du être traduit L’humour New-Yorker.

Casting de rêve

Non il ne s’agit pas du dernier Alain Resnais (t’as vu cette panoplie d’acteurs français ?) mais de l’exposition de Michel Lagarde rue Bouchardon : Sempé, Bloch, Poppins, OMG, je meurs !

PS : Lis jusqu’au bout : samedi c’est sur rendez-vous !

PS bis : C’est un peu abusé quand même.

Pico Bogue

Bon.
Ok.
Voilà.
J’avoue.

J’ai une copine qui s’y connaît plutôt bien en BD.

Il y a quelques semaines dans une librairie de bandes-dessinées, elle me présente une oeuvre à l’aquarelle, avec des jolis couleurs et ce commentaire :

« C’est le nouveau Petit Nicolas ».

WHAAAAAAT ? Je n’y crois pas. Impossible de remplacer Sempé. Non. Pas possible.

Et si !

Pico Bogue est un petit garçon clairement trop mature pour son âge (normal, c’est en fait la maman du dessinateur qui écrit les textes), qui a une répartie comme j’en aimerais avoir à mon âge. Il est drôle, attachant et en plus, il est roux et toujours mal coiffé ! Et sa soeur Ana Ana est un petit peu féministe sur les bords :   )