Archives de Tag: Bois de vincennes

Balade rurbaine

La coulée verte c’est la manière au « X barre barre » (le XIIème quoi) de se réapproprier son passé. Aménagée le long de l’ancienne voie de chemin de fer qui reliait Bastille à Saint-Maur jusqu’en 1969, une promenade plantée qui, longue de 4,5 km, relie (presque) le bois de Vincennes à (presque) Bastille (cliquer sur l’image pour voir le plan de la coulée verte en plus grand).

Elle commence au niveau du périphérique intérieur – mais on peut n’y entrer qu’à partir du jardin Charles Péguy, se poursuit vers Picpus et devient aérienne à partir du jardin de Reuilly.

C’est certainement la partie la plus jolie du parcours, à traverser des immeubles coupés en deux pour vous laisser le passage (Her Royal Highness the Queen), à se balader au niveau des toits de Paris avec le viaduc des Arts sous les pieds et les cariatides géantes  du commissariat du XIIème en pleine poire. (NB : Cariatides, statues de femmes faisant office de colonnes, même si elles sont taillées comme des hommes).

Après, comme dirait Barbe rousse, « ça se finit en queue de boudin », brutalement, à l’angle des avenues Daumesnil et Ledru-Rollin. Heureusement l’arsenal n’est pas loin et vous pourrez alors prétendre avoir relié le poumon vert de Paris (le bois de Vincennes) à son poumon bleu (l’Arsenal et la Seine). « Le poumon vous dis-je ! »

Défense de marcher sur la glace

Il faudrait m’expliquer l’intérêt d’aller marcher sur le lac Daumesnil gelé alors que :
1. On est en période de redoux (= glace qui fond = toi qui tombe dans l’eau pas gelée mais quand même très très froide) ;
2. Même si tu n’es pas un expert en météorologie, tu vois bien que l’ensemble du lac n’est pas gelé puisque les canards et cygnes peuvent barboter ;
3. T’as des enfants que tu ne laisses même pas sur le rivage mais que tu emmènes avec toi sur le lac.

Winter is all around you

Barque gelée au lac Daumesnil (bois de Vincennes) samedi 4 février 2012.