Archives de Tag: Film

Parisindiens

Barberousse n’a pas pu voter aux dernières élections car il est encore inscrit sur les listes des Français à l’étranger – alors que ça fait bien deux ans qu’il est rentré mais passons.

C’était donc grillé pour les présidentielles mais pour les législatives, les expats peuvent voter par internet. On surfe on the web pour se renseigner un peu plus sur le sujet et là, paf, on tombe sur un article paris.fr à faire chavirer mon coeur de helpless romantic. Once upon a time there was…

Un couple de Parisiens pour qui le « chemin était tout tracé » : grandes écoles, une vie facile dans la capitale française, la semaine au boulot, le week-end aux expos. Mais les tourteraux  se la jouent Darjeeling limited, tombent amoureux de l’Inde et s’installent à Bombay. Il est avocat, elle bosse dans l’humanitaire. C’est aussi glamour que The constant gardener et en plus ça finit mieux parce qu’ici pas de complot, juste une envie folle de vivre de ce qu’ils aiment. Le couple s’associe à un troisième compère et monte la première crêperie de Bombay. Et ça marche du tonnerre. Leur vie est un scénario dont même (B)hollywood n’avait pas osé rêver. Je vois très bien Nathalie Portman camper le rôle d’Antonia (hommage au court-métrage qui précède Darjeeling…), par contre quel acteur pour le rôle masculin ? Oh. Je suis sûre qu’il n’y a pas à chercher bien loin.

Toute leur histoire sur paris.fr

Publicités

Merry Christmas from the Shire

Joyeux Noël !

Un homme bien enrobé, portant une longue barbe est passé nous déposer un cadeau : Peter Jackson vient de rendre officiel la bande-annonce de Bilbo le Hobbit, l’imprévu voyage. La magie fonctionne tout de suite – en tout cas chez les geeks : on retrouve la Comté, la musique qui nous emporte en deux notes dans un monde fait d’elfes, de nains et de hobbits, on est presque surpris de ne pas voir Aragorn et Frodon. I can’t wait for December 2012 to come ! Merry Christmas to all !

Paris-Londres à 5 euros

En manque de Trafalgar Square, Hyde Park, Camden Town et Notting Hill mais pas un sou en poche ? Evadez-vous grâce au cycle London calling du Forum des images qui propose de dresser un portrait cinématographique de la capitale aux multiples visages.

London Calling, à partir du 7 décembre 2011 au Forum des images, programme complet sur http://www.forumdesimages.fr/fdi/Cycles/London-Calling

Tous au ciné, direction le Larzac !


S’il y a un film à voir en ce moment c’est celui-là. Tous au Larzac retrace dix ans (et plus) de lutte de 103 paysans (et plus) que l’Etat a décidé d’exproprier en 1971 pour agrandir un terrain militaire.
Voilà un vrai cours d’histoire des mouvements sociaux, pas récité caché derrière un bureau en Sorbonne, mais relaté par ceux qui l’ont vécu, ceux qui étaient là dès le début parce que c’était leurs terres qui étaient en péril et ceux qui sont venus les soutenir et qui sont restés, ceux qui sont repartis aussi. Comment tous ces acteurs et actions ont fait qu’aujourd’hui le plateau du Larzac appartient encore à ceux qui le cultivent. Magistral, insolent, réjouissant.

La beauté de l’animation sans les artifices de la 3D

Un tout petit article pour recommander un grand film d’animation, Le tableau, réalisé par Jean-François Laquionie, qui emporte le spectateur dans un monde où les personnages d’un tableau sont vivants, répondant à une organisation sociale divisée entre ceux qui sont Tout peints, Pas finis et les Roughs i.e les ébauches.
A toi qui organise les séances de cinéma et qui lit bien sûr ce blog, merci de penser aux grands enfants, surtout quand la finition est aussi superbe qu’ici et d’organiser plus de séances en soirée (et pas seulement les mercredis et dimanches matins) !

L’expression de la semaine

L’expression de la semaine est un post hebdomadaire de mes expressions francophones préférées, généralement repérées au détour d’une conversation ou alimentées par les envois de mon ami Jeune Grand Voyageur qui en entend parfois des belles.

Cette fois c’est mon amie d’enfance franco-allemande qui m’a inspirée. L’expression est tirée du film allemand Mädchen, Mädchen et a clairement pour but de se moquer de l’accent des Français quand ils parlent allemand. Essayez, vous allez gal…er. Pour les non-germanistes, le « H » en début de mot doit s’expirer.

Hans hüpft über hohe Hochhäuser